Bio

Julien Vincenot, né en 1985 (France), est compositeur et musicien-chercheur.

Après différentes études instrumentales (harpe latino-américaine, piano, jazz, improvisation),
il étudie la musique du XXe siècle et la composition électroacoustique à l’Université Paris 8, avec notamment Horacio Vaggione, Anne Sedès et José-Manuel Lopez Lopez.
Il détient un Master en théorie, recherche et création musicale.
En parallèle, il étudie la composition au Conservatoire de Montbéliard
avec Jacopo Baboni Schilingi, Lorenzo Bianchi, Giacomo Platini et Frédéric Voisin.
Il obtient en 2013 le 1er prix de composition et le prix SACEM.
La même année, il participe au Cursus 1 de composition et informatique musicale de l’IRCAM, sous la direction artistique d’Hèctor Parra.
Depuis 2014, il enseigne régulièrement l’informatique musicale et la création numérique, notamment au conservatoire de Montbéliard.
À l’automne 2017, il débutera un PhD en composition à l’Université d’Harvard,
sous la direction de Chaya Czernowin et Hans Tutschku.

Son travail (musique pour solistes et ensembles, musique mixte, performances électroniques, musique pour l’image et la danse) a été présenté en France (IRCAM, Le 104Instants Chavirés, Institut Cervantès de ParisFIMU de Belfort), en Espagne (Festival Dialegs, L’Auditori, espace artistique Niu de Barcelone), en Italie (Festival Di_Stanze), en Autriche (Festival Impuls 2011, Graz), en Allemagne (Festival Ultraschall 2013, Berlin), en Grèce (Electric Nights, Athènes), aux États-Unis (Miller Theater, Columbia University, New York) et en Chine (Electronic Music Week, Shanghai).

Il collabore notamment avec l’Ensemble de Musique Interactive, l’Ensemble Interface ou encore le duo Scapegoat, ainsi qu’avec les solistes Yohann Juhel, Zinajda KodricMarc Horne, Nikita ZiminStéphane Sordet,…
Ses partitions sont éditées par Babelscores.

Ses recherches théoriques et en informatique musicale explorent les champs de l’analyse morphologique, de la morphogenèse musicale et des systèmes de génération par contraintes. Depuis 2010, il est également membre du groupe international de recherche musicale PRISMA.

Depuis 2007, il s’occupe du collectif Unmapped, dont il est co-fondateur, et qui rassemble aujourd’hui une dizaine de membres, à la fois compositeurs et instrumentistes, issus de différentes origines géographiques et parcours musicaux.
Son objectif est de proposer une large palette de projets de création – improvisations électroacoustiques, installations interactives, projets interdisciplinaires – et de promouvoir la musique de chacun de ses membres.

© Photo by Aiga Ozo